NOUVEAU

 

VORTEX  "1/2 SPHÈRES DE QUIÉTUDE" 


installations ressenties radiesthétiquement ( non visuel ni tactile)  à Temae Moorea le 16 6 2015 
à premier abord un sentiment de quiétude y fut ressenti à l'ami Eric Kircher et à moi même ... 

Vortex en flux classiques :
   centre 30 cm et périphérie 50cm d’épaisseur CT (cosmo-tellurique),
   fut cylindrique central TC (telluro-cosmique),
   évaluation de Taux Vibratoire à 2,2 milliards uB.

Sommet en demi-sphère de taille diam 300m à 2 500m de haut environ,
trois 1/2 sphères (composées elles même de trois 1/2 sphères gigognes),  de tailles décroissantes le long du fut du vortex. 

Les vortex sont placés classiquement sur des croisement de failles profondes avec rayonnement gamma, et de réseaux Or. 

Elles attireraient un rayonnement de réseau Uranium sur le plan vertical, et que sur les hauteurs intercalaires de leurs 1/2 sphères, à la façon des liaisons des dômes mésopotamiens décrits par l’auteur.
(Voir http://tahitigeobio.canalblog.com/archives/2014/05/13/29866830.html)
 Les hommes de l’antiquité s’en seraient ils inspirés ?


Ressenti de dégagements dispersés vers le sol de 
      rayonnement de lumière polarisée équivalente à celle de demi-lune, 
      rayonnements gamma, "Or" et "Uranium", 
      et une sorte "d’électro-magnétisme" en phase + que je ne peut comprendre. 

Installations énergétiques générées par, pour, les autres formes de vie terrestres non animales : donc les végétaux et les champignons. 

Leur "mémoire" est ressentie en leur base des 1/2 sphères en ouest,
et disent être associées de toujours à la vie végétale et fongique depuis leur apparition dans ce lieu, ou tout autre lieu. 
    
Leur repèrage cartographique montre une incompatibilité avec les installations (humaines) antiques de "takion" . 
Incompatibilité due aux rotors collecteurs de rayon gamma ... 

Absence de ces installations dessus les zones urbanisées, voire radars lignes haute-tension, ceci fera l’objet d’investigation catographique dans des pays soit disant très développés. 


juillet 2015 
Jean Charles SELLIER 
géobiologue radiesthologue





1_2 sphères moorea

TEMAE est au bord est de Moorea :

atlas moorea sphères


Voici l'illustration faite des ressentis des "dômes" mésopotamiens : 

DOMES

 

LA SUITE : 

Je rentre en contact avec la mémoire de l’installation de sur la crête de Moorea dominant Baie de Cook (PAOPAO) et Baie de Vaiare. 

Le ressenti est fort, je dirais même intense, très clair, net. La mémoire communique très lentement, à la façon d’un grand arbre. 

 

Elle me dit être bien, pleine de ... quiétude. 

 

Elle, l’installation énergétique, existe naturellement générée par les végétaux et champignons. Pas les champignons "de bouche", il n’y en a que très peu en Polynésie, mais les infimes filaments existants dans le sol, aidant les racines à assimiler les nutriments, minéraux, eau, ainsi qu’à communiquer avec les autres arbres ... (vu sur Arte émission Nexus) 

 

Elle serait mobile et peut changer de vortex Or existant à proximité. 

Elle était il y a peu du coté ouest de la crête. Les équipemnts perturbateurs en baie de Vaiare : ferries, production d’électricité, ateliers divers, firent se détruire son confrère vortex 1/2 sphère. En étant maintenant à cheval sur les crêtes elle "arrose" de ses rayonnements les deux versants. 

 

Elle n’a pas d’état d’âme, une conscience de végétal, analysant les paramètres d’énergies telluriques, et maintenant diverses pollutions (wifi micro-ondes, électricité), insolation, météorologie, ... 

 

Elle diffuse bien de la lumière polarisée, du rayonnement gamma et de l’inconnu, un peu de réseau Or et Uranium (bien captée sur réseaux aériens par son fut),  une sorte de mythique Takion homéopathique ! 

 

La Takion est produite par des installations de type Saqqara (qui en est une reconstitution physique). 

Est ce que les celtes antiques se seraient inspirés des "1/2 sphères de quiétude" ?  

La piste semble plausible. 

》》 Il n’est pas mon but de prouver quoi que ce soit dans l’histoire énergétique de l’humanité ... 

 

 

Si les végétaux tirent profit de ces installations, il serait intéressant de les étudier plus en détail, par souci de compréhension de l’écologie, réduire l’escalade faite de consommation d’engrais et pesticides ...

 

Je vais m’attirer les foudres d’éminents cartésiens scientifiques, j’avance une autre hypothèse : les végétaux sont sensibles au "magnétisme" preuve en est "l’eau d’orage" au taux de 5,5 millions uB leur est très bénéfique ... 

Les animaux savent manipuler les rayonnements, tels les chats et leur célèbres CCT (-) !

》》 Pourquoi pas les végétaux et les champignons ? nous ne connaissons rien d’eux. Je sais qu’ils ont une conscience qui est la marque de leur forme de vie ... 

 

A SUIVRE ... 

 

Notes et réflexions d'avec d'autres radiesthésistes à ce sujet : 

 8/2015 :
- Les "1/2 sphères de quiétude" ne sont qu'à la campagne où on se sent mieux qu'en ville... leur action essentielle est de produire de la polarisation de la lumière solaire, EN PLUS du rayonnement solaire direct ... 
- Les nuits de pleine lune nous recevons beaucoup de lumière solaire polarisée par son reflet sur la lune.

.

Au rapport ! 
Un beau travail d'équipe  vient de se faire , 
Je vous en transmet communication : 


1_2 sphère midi Screenshot_2015-08-16-10-17-39-1

 

1_2 sphèreminuit Screenshot_2015-08-16-13-22-18-1


VORTEX "1/2 sphères de quiétude"

 

Cette forme de vortex 

 

(dits aussi à tort Cheminées Cosmo-Telluriques par leur découvreur Mr Cardinaux en 1986)

 

nous fut révélée à Moorea en juin 2015 à Eric Kircher et moi même. 

 

Leur forme et le sentiment de "quiétude" en émanant amenèrent à ce nom. 

 

Mme Claire Bernard peintre, fut très intéressée par ce sujet neuf et une communication de ces phénomènes cartographiés près de son domicile lui fut effectuée

 

En forme de songe j'ai eu le ressenti que ceci était utile, voire provoqué, par les autres formes de vie que nous connaissons : végétales et miscellium (champignons). 

 

Cela leur transmettrait une sorte d'énergie tellurique et de la lumière solaire polarisée ...

 

NOTA :  

 

Il n'est pas d'usage en inventaire de géobiologie d'un site de formuler des hypothèses d'explication technique toujours plus ou moins sujette à caution par des érudits scientifiques !  

 

Donc nous ne ferons que des transmission de ressentis, voire des dires de coincidences que nous aurons remarqué. 

 

Un ressenti est une information donnée par nos capacités de lecture en radiesthésie tel dans l'art de la sourcellerie ou capacité d'action psychique comme la coupure de feu et divers que nous pratiquons au quotidien. 

 

La COMPOSITION d'un vortex classique est la suivante : 

 

implantation sur une superposition idéale de 

 

(A) croisements de réseaux de métaux 

 

(théorie de la géobiologie-moderne basée sur un rayonnement bénéfique sur trame cardinale de masses de métaux dans le magma terrestre, rayonnement devenant pathogène à son retour en sol aux croisements de trame), 

 

(B) croisements en plan de veines d'eau du sol , 

 

et (C) croisements de failles du sol laissant passer du rayonnement gamma de depuis le magma terrestre. 

 

Ces vortex particuliers ont des cloches intermédiaires groupées par 3 cloches gigognes, ce qui fait leur particularisme de forme. 

 

Ils seraient mobiles, mais là rien n'est confirmé par une observation. 

 


L'analyse de la COROLLE permet de remarquer qu'elle est orientée en parabole vers la lumière solaire. 

 

Elle forme une sorte de réservoir du FLUX ASCENDANT d'énergie lévogyre , 

 

et est l'origine des FLUX DESCENDANTS centraux et périphérique. 

 

Le FÛT est classiquement composé du NOYAU CENTRAL dextrogyre, 

 

du CYLINDRE CENTRAL lévogyre (ascension dans le sens des aiguilles d'une montre) , et de l'ENVELOPPE cylindrique dextrogyre. 

 

CE vortex a 4 ECRANS DE LIAISON inter-vortex en spirales verticales enroulées autour fût central, allant du noyau en sol jusque sous la dernière série de 1/2 sphères. 

 

Ces écrans de liaisons sont ressentis en phase + de jour , et en phase - la nuit . 

 

A peu de distance du fut, ces écrans sont hors sol jusqu'à 50 m du sol , 

 

certains les appeleraient des "vouivres" terme du moyen-âge. 

 

A été ressenti un ECRAN DE SOL d'allure de disque de 300 pas de diamètre. 

 

Les autres vortex classiques étudiés ont un écran de sol rectangulaire, 

 

cotés orientés parallèles points cardinaux. 

 

En sous sol, dans le croisement de veines d'eau de réseaux et sous les veines d'eau, un "BULBE" est ressenti .
Ce serait le point de formation, naissance, des énergies de l'installation.

 


LA NUIT : 

 

Au coucher du soleil l'installation s'affaisse doucement, comme une baudruche percée. 

 

Les écrans en spirales de liaisons semblent former une gangue demi sphérique en phase -. 

 

Le fût forme comme un dôme amplement plissé en phase +. 

 

Claire voit en périphérie des lueurs-flashs lumineuses, sortes d'étincelles allant en sol.

 

À l'aube l'installation se déploie à nouveau. 

 


COINCIDENCES : 

 

Ces installations ne sont pas ressenties dans les agglomérations ou zones de pollution électrosmog (lignes haute tension). 

 

La corolle est orientée en parabole vers le soleil, et les étincelles vues en sol semblent être des photons étrangement cousins des neutrinos ... l'écran en disque isolerait l'installation affaissée du sol ... 

 

Imaginons, aïe, que pour une raison inconnue, le tout s'affaisse de biais, 

 

hors le disque écran, l'empreinte au sol de toutes les 1/2 sphères gigognes formeraient un dessin proche du logo de la banque "Société Générale", voire certains Crop-Circles. 

 

Ajoutez à cela la loi physique De COULOMB en répulsion et attirance en électricité statique, ... et vous avez une piste de recherche cohérente. 

 

crop circles imagesmais il faut de l'imagination ... 



Claire Bernard 

 

Eric Kircher

 

JC Sellier 

 

géobiologues 
aout 2015 


 ... est ce connu depuis très longtemps ? :

moïse ciel en photo 11887927_1156850507663414_6629592541652843191_n