SHUTTLE d'AVRIL 

 

 

>> Tahiti, encore ? 

C'est à croire que personne du Shuttle ne connaissait la destination de cette nouvelle campagne de collecte. 

 

Je suis B , mon original A  est dans la biologie, seul avec l'arbre. 

... la biologie c'est mon corps, l'arbre c'est la conscience de celui que j'ai hébergé depuis près d'un an et qui finalement préfère rester en moi ...

shu 5

ARRIVÉE

J'ai ressenti le shuttle arriver ce fin mars quand je regardais l'océan à 22hoo vers le sud ouest. 

Un sentiment étrange qui m'a traversé quand j'imaginais les anciens regarder la même Croix du Sud depuis sur leur grandes pirogues trans-océaniques. 

Je regarde rarement la Voie Lactée, et de plus ce soir c'est moitié couvert...

 

Je me suis projeté direct dedans, le temps de dessiner ce repérage sur l'image satellite,

mince ... je n'ai pas demandé l'avis de A  ! 

Damned il l'apprend là en le tapant sur sa tablette ! Je ne vais pas m'engueuler moi même

 

Arrivée un peu bousculante directe en plein meeting ! 

Les "gens" tant craints de rencontrés dans les shuttles visités en premier que j'avais ressenti,  sont là comme assis en cercle, inertes "planant" (!)  en méditation pour la plupart. 

Je ne me suis pas annoncé, je reste discret et j'écoute ce qui se dit.

Je n'entend rien car tout est énergie, je comprend les "émotions" , avec quand même des nuances dans les échanges ! 

 

Note perso: 

    Ce shuttle et gens sont ce que mon psychisme comprend "sur place", allais je dire,  de ce brouhaha  dans les entrailles du mega vortex implanté physiquement je ne sais où ni quand sur la planète.
(voir RCI blog Vortex et Vortex :  
http://tahitivortex.canalblog.com/ )
   Ces énergies toutes plus complexes les unes que les autres me sont plus ou moins bien ré-émises dans la projection de quelques dizaines de secondes d'effectuée. 

   Je suis maintenant revenu, je reprend le clavier en mains, merci A  !  oups , il fait la tête ... susceptible que je suis. 

    Pour traduire :

         - Mon psychisme de B  est parti moins d'une minute dans les mémoires d'un vortex RCI, tous interconnectés comme les neurones de la planète. 

        - A  a du reprendre les gouvernes du corps, et comme j'étais à dessiner sur la tablette il retranscrit ce que les mémoires lui disent s'être passé dans ce laps de temps trés concentré. 

         - Lors d'un voyage de 30 secondes de temps contemporain je suis resté 4 mois à oeuvrer ailleurs en 1963 ! 

 

Pourquoi donc cette réflexion concernant Tahiti ? 

Ils l'aiment ou pas cette île ? 

 

QUE, QUI, SONT ILS ? 

Ce sont des projections virtuelles tout comme moi et le shuttle dans son entier. 

Même l'énergie collectée est une grande "illusion".

La fameuse takion, énergie de stimulation du psychisme 1ère classe nous permettant des prouesses, voire des miracles quand en égregore de pensée elle peut nous permettre d'agir même sur la matière à distance ...  

(voir sur mon blog : " Poussons les Cyclones", un égrégore vrai).

 

Leurs originaux sont dans d'autres époques, j'ai ressenti les chiffres de 4 500 avJC (<JX) près de la maquette en branches et toiles du shuttle, en méditation profonde, ils se relaient comme en usine pour les 3x8h, sauf les pilotes toujours favorisés !

Une non technologie remarquable, basée sur le pouvoir de l'intention, des notions trop peu cartésiennes pour nos scienteux contemporains ne reconnaissant toujours pas l'acupuncture ou homéopathie comme réalité médicale, et affirmant la surexposition aux micro-ondes (wifi) comme sans danger aucun ... 

 

Merci Professeur Belpomme de sillonner la terre pour porter vos alarmes de drame sanitaire prochain concernant le fléau des sur-expositions aux rayonnements attaquant les neurones et formant des syndromes d'Alzheimer même chez les enfants . 

Il en faudrait plein des Zorro comme vous taote ! 

 

shu 8

 

Eh ZZed, maitai ? 

 

L'arrivée sur la Punaruu s'est bien passée, le shuttle venait de finir une escale   de remplissage de courte durée sur ... la Nelle Calédonie où des installations de production commencent à être re-démarrées ... 

 

LA GALÈRE 

Je me fond dans le décor, 

Taux Vibratoire énergétique à 0 uB car je n'ai pas de physique donc pas d'équilibre entre mon physique et mental d'exprimable ... 

 

Les "éveillés" savent que le séjour sera d'un mois continu. 

Les tankers des installations de re-démarrées sont déjà pleins. 

Le Tahiti qu'ils ressentent si loin dans leur futur, ce moment du futur les inquiète, plein de pollutions de toutes sortes emplissent l'air ... et craignent pour leur "santé". 

Ils n'aiment vraiment pas stationner à notre époque de technologie dangereuse risquée à l'electrosmog assassin ...

 

Les "entités" sont des clônes énergétiques comme moi, mais télécommandés en temps réel par leur original depuis leur époque et lieu de vie. 

Depuis 2 siècles les accueillants ne sont plus (les chamanes polynésiens, les ta'hua) car ayant été exterminés par des migrants incultes (missionnaires européens) en science énergétique. 

>> Quel regret de ne plus rencontrer ces esprits exceptionnels ! <<

Ce souvenir émis n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd, qu'en penseront les amis ta'hua contemporains ? 

   Gontran, Raymond, Popone, Eric tane, ... êtes vous là ? 

 

REPÉRÉ !

Il fallait s'y attendre, je me sens invité à rejoindre l'équipe des éveillés ! 

Ce que je viens de taper ci avant fut ma pensée sur place ... et je ne sais guère moduler la portée de ma pensée, par cause de niveau de TV très élevé. 

Ce sont des experts en télépathie, en mediumnité. Pour s'y entrainer il faut au moins être deux et dans le même créneau horaire.


   "On" me fait comprendre que ce TV élevé n'est guère prudent avec mon antécédent de cancer, je risque de développer des métastases en sommeil, 

donc ce TV élevé ne sera uniquement pour travailler en vibratoire, promis, merci du conseil. Ils lisent vraiment TOUT en moi ! 

 

Je fais donc l'accueil, peu protocolaire en fait !  Inutile de me présenter, grrr. 

Une hiérarchie se dégage dans le groupe des entités :

l'équipe des deux pilotes, les techniciens en stockage / transformation, et la main-d'oeuvre docker. 

Ces deux derniers groupes sont "en sommeil". 

 

shu 3

 

 

Les entités me disent devoir contourner la ligne Haute-Tension aérienne (TEP1) traversant l'île . 

Ils ont à passer sur les coteaux ouest avant d'aller ensuite stationner sur Papenoo rive ouest, "comme d'habitude" je rajoute. Sourires.

 

Au passage, qui donc est au courant (!) des normes de protection pour la distance des habitations près des lignes Hautes Tensions ? Des propos assez affolants m'ont été énoncés par un ancien cadre EDT SUEZ ... 

 

C'est une manoeuvre très délicate, pour le pilote chef, il a 32 ans dans sa vie réelle deux enfants deux compagnes et une maison down-town ... il fait froid au pays dans cette antiquité si lointaine. 

Paulo, c'est le surnom que je lui donne adore les gadgets et architecture future, il est surnommé le fada avec sa maison façon 2 150 ! 

Il y a aussi les émetteurs de Wifi de partout et le radar des avions à Mt Marau à éviter. 

 

Ils ont déjà ressenti le Tahiti futur, si encombré que certains pilotes refusent de s'y rendre ... un shuttle y aurait disparu  en 2042 tel que me l'annonce le second pilote. 

En Nelle Calédonie, ils me disent ne plus aller que dans le nord de l'île, moins dangereux que la zone du sud (Noumea).

 

Ils ne passeront pas dessus la zone trop sensible de Punaruu. 

Ils se projèteront de l'autre coté en une fraction de temps. 

Pour faire simple ils feront un aller-retour par chez eux, 

dans leur convention de collecteur il est possible et autorisé "de venir voir ses proches avant une manoeuvre délicate de pilotage dans un futur très pollué" ! 

Il n'est pas précisé combien de temps les téléguideurs peuvent laisser le shuttle sans personne éveillé à bord. 


Bon week end alors ! 

 

31 mars : 

le shuttle est toujours sur Punaruu le Plateau des Orangers . 

La pose des ouvriers doit être pour leurs originaux, dans leur passé loin là bas,  pas pour leurs clônes énergétiques qui resteront  amorphes. 

 

Sympa je vais en explorer les coins et re-coins de l'engin / installation virtuelle ... 

 

Il y a du frêt, des "empreintes énergétiques d'outillage" de carrier et en rapport avec de la découpe plasma à hydrogène ... 

Un peu comme on le ferait avec une clé Usb pour une impression 3 D à distance, chez soi. 

Fraises en diamant synthétique et plastique organique biodégradable ... 

pour le plasma cela nécessite des connaissances en fabrication d'hydrogène, par électrolyse au mercure ?

Où ont ils donc trouvé ça ? dans quelle époque de notre futur ? 

Leur sidérurgie primitive est donc capable de telles prouesses où sont ce des gens de notre futur qui iraient fabriquer des outils dans le passé ? 

... aux fous ! ! 

Cela risque fort de provoquer des bouleversements dans notre passé donc dans notre présent ! 

Mais est ce pour leur époque ou pour troquer ?

 

C'est beau de la non-technologie comme cette gigantesque Shuttle !

 

1ER AVRIL 

en début d'après midi je regarde la photo générale de Tahiti avec les dessins de repèrage des shuttles . 

Surprise de taille : le Rubicon-Punaruu est traversé ! 

Bravo les pilotes ! 

 

"Les gens" comme dirait un célèbre pervers narcissique, s'affairent à connecter d'autres tankers pyramidaux tout autour de la position. 

Une dizaine le sont, c'est qu'il y en a un beau paquet à Tahiti !  

shu 1

Quand ont elles été créées ces installations "type OROFERO" à 16 vortex ? 

Bien avant les migrations polynésiennes de populations plantes cochons outils tout avait été préparé. Pyramides du savoir pour l'enseignement, Cercles médecine pour les soins, cela a du être grandiose cette épopée transpacifique ! 

 

C'est donc l'ordinaire,  brancher siphonner transformer stocker ...

shu 4

 

 

POMPER

Ce sont les sortes d'ailes solaires qui s'occupent de ce pompage, chauffées au soleil elles se gonflent de ce que de stocké dans les tankers, et pleines s'affaissent sur elles même en la filtrant ...

 

TRANSFORMER

Filtrée elle donne alors la Takion, vibrant à des niveaux très élevés. 

La Takion serait l'énergie classiquement stimulante des psychismes et de croissance, 

   MAIS ... avec le petit "plus" de possibilité d'être une énergie amenant facilement à des applications thermiques voire mécaniques, ou même de l'électricité telle que la produisait Tesla ... "l'énergie libre" gratuite illimitée ...

 

Je félicite le chef pilote, son clône télécommandé. 

Nous parlons de. tout et de rien,  ses femmes les enfants ... 

et bien sur j'essaie d'orienter la discussion (télépathe) sur des détails de son époque préférée de 2150. 

Il m'avoue avoir fait une ascension verticale et une re descente tranquille sur l'autre rive. 

 

2150 

enfin presque. 

Le système de lecture n'est pas comme un film, ce sont des impressions que je me traduis en images et ensuite en mots. 

Les infos ne viennent pas comme ça avec le décor et tout et tout. 

Là je vais aller me coucher en espérant bien avoir assez reçu d'infos pour demain ! 

Le lendemain. 

Effectivement nous ne sommes qu'une époque du futur pour ces collecteurs d'énergie, qui ont leur présent dans notre passé à 6 500 ans de nous environ, je le suppose ...

La collecte n'est pas destinée à la fonte des glaces tel que narré précédemment, mais pour la revente. 

Ce sont donc des pirates des installations créées et exploitées par des civilisations vraiment anciennes.  

Paulo ne me précise pas le négoce de données numériques d'outillage, je saurai plus tard que c'est un petit trafic personnel (!) 

 

Nous échangeons donc sur le futur, en 2 150, et comme nous sommes à Tahiti il me décrit l'île à cette époque ... 

Puisse cela ne pas être exagéré, trop amplifié, car  il m'a dit cette époque être sa préférée. 

 

DU VERNE COMME JULES 

"L'Île à Hélices" le roman visionnaire de Jules Verne dont je vous recommande la lecture croustillante sur les escales de Hawaï et en Polynésie, 

s'avère être devenu une réalité, mais à échelle moindre. 

Des groupes de "paquebots" sont amarrés à proximité de Tahiti, des navettes assurent la liaison avec l'île, tant pour les "croisiéristes" que pour les îliens. 

Les "jolis paquets de paquebots" sont de vraies villes flottantes où certains vivent à l'année en y travaillant  souvent, leurs enfants scolarisés et les touristes au mois y fourmillent dans une joyeuse non-pagaille organisée. 

Des centres commerciaux internationaux y vendent au détail dans des belles boutiques, et également du frêt en activité de grossiste exportateur.

Cette pratique a boulversé la société marchande de par le monde. 

 

Des spectacles dignes de Las Vegas s'y succèdent au fil des mois, oui Jules fut un grand visionnaire ! 

Paulo doit pousser son exaltation un peu trop loin, les spectacles de Vegas sont à l'échelle de Los Angeles voisine, et Tahiti reste une toute petite île ...

 

Plus de la moitié de la population mondiale, 80%, vivrait en bord ou sur, la mer. 

Suite aux problèmes de hausse du niveau des océans, les villes ne peuvent être implantées qu'à 60 m d'altitude minimale. Cela a fourni du travail  pendant les 50 dernières années. 

 

L'idée "d'îles flottantes" artificielles géantes résistant de fait aux pires ouragans se développa grâce à la mise au point de réacteurs statiques marins permettant leur déplacement sans aucune autre énergie que l'effet de thermosiphon. 
(Idée qui me vint à l'esprit dans une ancienne nouvelle d'île flottante auto générée par du grillage et élec solaire... à la fin j'en suis empereur.)

L'eau fraîche profonde des océans remonte naturellement dans des pipes ("tuyaux" de près de 50 m de diamètre) inclinés l'aspirant et de ce fait les font avancer par réaction à leur déverse en surface où l'eau est naturellement plus chaude. 

CQFD.   

(principe ayant amené aux idées de production d'électricité géothermique par le b.e.t. du baron Empain dans les 70's).

 

Les structures ne sont pas faites d'acier mais d'un mélange de béton argilo-organique fibré de carbone. 

Les revêtements protecteurs sont à base d'algues microscopiques auto régénérantes si elles sont arrosées ou par présence d'eau de mer. 

 

Les installations de "bateaux-paquebots"  forment comme un port annulaire centralisant un espace maritime, un bassin protégé. 

L'anneau flottant périphérique est brise vague, brise houle, producteur d'énergie électrique ou tout comme. 

Chaque composante peut changer de base, tout comme les cargofrêts les alimentant de toutes sortes de marchandises cosmopolites. 

 

Des navires-villages de 5 à 10 000 habitants changeraient ainsi de lieu tous les 3 mois, au grès des saisons, sur décision portée au vote secret à majorité plus une voix !  le vote secret permet d'éviter tout conflit dans les couples et familles.

 

Des "aéronefs souples", dirigeables (?) lents (200 à 300 km/h) assureraient les déplacements longues distances de personnes de partout dans le monde. 

Des "trains magnétiques transcontinentaux" circuleraient sur des canaux et fleuves.

 

Pas facile d'interpréter ces ressentis "d'expressions" de Paulo A. vers 4 500 (avant Jesus Christ) transmises à son clône et enregistrées puis rediffusées par la mémoire d'un hypervortex RCI positionné je ne sais où. 

Il peut donc y avoir des points erronés ! 

 

Il me tarde de participer à un convoyage de takion passant dessus telles villes flottantes ... 

 

ET TAHITI, ELLE NE FLOTTE TOUJOURS PAS ? 

Les îles hautes sont bâties de citées vertes sur les coteaux, les plaines littorales sont de nouveau des vergers et lieux d'agriculture, les plages aménagées sur le rivage sont très prisées des polynésiens, le ministère des loisirs et du temps libre est très actif car étant chargé d'un évenementiel tous les 2 jours. 

 

Les calendriers sont passés à des semaines décimales de partout sur la planète, avec les mêmes jours de fêtes portant des noms différents pour chaque culture. 

 

Quant aux touristes-résidents des îles flottantes (ils ont le statut devenu la nationalité d'apatride, cela a causé bien des soucis politiques internationaux) ils sont ravis d'avoir plus de jours de semaine dans l'année car les daydix, et jours de fête légaux, tout est fermé ...

 

Beaucoup d'atolls sont submergés, les Paumotus ont migré massivement dans l'archipel des Marquises. 

La SI (Solidarité Internationale) leur a permis d'y bâtir leur nouvelle vie, des fermes, des villes rurales adaptées. 

Eux les gens de raz de l'océan, y sont devenus les experts en pisciculture d'eau salée sur terrains en pente  ! 

 

Comme partout dans le monde le "changement climatique" a provoqué des tempêtes assassines et rasé beaucoup de plaines littorales ... ce furent des décennies dramatiques après lesquelles de grands changements sociaux politiques et écologiques eurent lieu. 

Devenus un égout les océans et mers eurent heureusement un inespéré salut par une adaptation génétique du zoo-plancton (?), c'est ce que j'en ai compris. 

 

TAHITI API  (Nouvelle Cythère) est très agréable à vivre. 

Les talents de botaniste des polynésiens sont bien exprimés. 

L'auto-suffisance alimentaire de leurs ancêtres est de nouveau d'actualité ! 

Les habitats en villages des coteaux denses mais formidablement paysagés plantés et ombragés sont très coquets. Ils ne nécessitent plus de moyens de transport individuels ce qui ravit le budget des ménages ! 

 

Des véhicules hippomobiles d'allure antique sillonnent les plaines littorales, 

des quasi funiculaires, des systèmes d'ascenseurs dit égyptiens fonctionnant par flottaison dans des puits remplis par des ruisseaux, les relient aux villages des coteaux.  

 

Des villages à thèmes et époques variées, existent dans les trois vallées de Punaruu Papenoo et Vaihia. 

Tahiti iti, la presqu'île, est un sanctuaire de nature vierge. 

Il faudra que je m'y projette lors d'un futur "Voyage" ...

 

L'enseignement adapté : théories internationales le matin, sport et pratique manuelle l'après midi, ferait bien rêver les enfants et enseignants contemporains ! 

 

Par contre un contrôle des naissances strict et inflexible a du être mis en place car le fléau de la surpopulation des années 50 (2050) reste en mémoire de tous (?). 

ndlr: la prévision de 2010 de 10 milliards d'humains en 2050, fut ramenée à 2040, les lois d'alimentation de 2020 y furent alors étudiées ... et enfin appliquées. 

 

Paulo m'avoue ne pas comprendre suffisamment les technologies si sophistiquées des ces époques futures pour m'en décrire le fonctionnement.  

Une nouvelle forme de ressources d'énergie proche de la Takion aura vu le jour , provoquant une diminution des fréquences de ses collectes à ces époques. 

Il préfère qu'on ne parle pas du futur de ce futur ... respectons son souhait. 

Dommage, mais j'essaierais bien de le faire boire pour qu'il en avoue la raison ! lol lol . 

 

Quelles formidables descriptions Paulo nous a transmis ! 

Je comprend mieux son attirance en architecture et style de vie qu'il a reproduit à son époque de l'antiquité. 

 

Il me confirme bien que nous ne pouvons envoyer que des clônes énergétiques de nous même dans le passé ou le futur. 

Pour le passé on peut le faire par soi même avec une lecture de mémoires des RCI comme je l'ai découvert et je l'enseigne par mes textes romancés.

Pour le FUTUR ça se corse, il nous faut l'assistance de nombreux psychismes interconnectés et des phénomènes "égrégores" pour y "voyager". 

 

Ne pas oublier que tout ça est très éprouvant, il a commencé à ses 16 ans, et âgé de 25 ans, il prévoit sa retraite dans 2 ans maximum. 

Chef pilote il envisage aussi d'avoir une 3 ème compagne dès son début de retraite ... en 4 500

 

shu_9

 

ET LA SHUTTLE DE MOOREA ?

Elle vient de passer à Oponohu, dessus chez Brossius ... 

Paulo la connait "un peu" ils ne sont pas de la même civilisation, 

ce sont des très anciens, des "glaciation" (donc des 15 000 <JX).


Quand elles collectent, les shuttles ne font que prendre 30 % des tankers pyramidaux, c'est une règle générale de bonne entente entre les civilisations. 

Ils ne pensent pas qu'on respecterait longtemps cette règle ! 

 

TAHITI ITI ? 

Celle de la presqu'île est encore différente ! 

... c'est une shuttle INCA ! une jeunotte de 3 300 ans, bien plus performante que la nôtre, fulmine Paulo, et eux ils vident tous les tankers espèces de grmblll de grmblll ! 

Paulo "Capitaine Haddock" ? mort de rire ! 

 

La Presqu'île leur est réservée, comme cela il n'y a pas de bagarre énergétique. 

 

RYTHME 

Ce ne sont pas les 3x8h on y va tranquille dans le shuttle, i

nutile pour les "clonodronodrivers" (clone drone télé dirigeurs) de faire des heures sup et donc de se relayer aux commandes psychiques des clones . 

En fait, si. A trois personnes pour un clone cela fait chacun 3 heures d'affilée chacun par jour à travailler en méditation. 

Le reste du temps c'est du jardinage ou travaux d'entretien. 

Quand on fait ses 8 heures de suite en pleine méditation c'est vraiment épuisant. 

 

Beaucoup de femmes dans les dockers et techniciens de traitement de l'énergie. 

Une parité existant de toujours, d'après quelques clones ayant bien voulu communiquer avec moi. 

  

Je vais les laisser tranquilles, ils acceptent ma proposition (humour !).

A dans quelques jours ! 

 

QUELQUES JOURS 

La Shuttle est encore déplacée "pour cause d'urbanisation intense" me dit Paulo ... 

et faute de nouveau déplacement son télécommandeur me salue et le laisse en léthargie. 

Les dockers lancent les canalisations dirigées par les techniciens sous les pyramides tankers aériennes, et eux aussi vont dans les bras de Morphée ! 


C'est par simple phénomène thermique que l'aspiration de l'énergie est réalisée, les "ailes" vues sur les shuttles sont des capteurs solaires se gonflant au soleil et créant une dépression provoquant ainsi le flux d'aspiration dans les canalisations. 

En dépression à l'ombre ces "ailes compriment l'énergie dans le shuttle en en faisant la mythique TAKION. 

 

CAPTER LA TAKION 

Vous aussi profitez des bienfaits de la Takion ! 

Repérez la position de la Shuttle stationnaire dans votre région sur une image Google Earth, tournez vous vers elle, elle est à environ 3 000 m d'altitude. 

Mimez de la palper au "bras tendu", et d'y puiser à deux mains tout ce que vous aurez besoin. 

N'abusez pas, ses possibilités de stimulation de vos ordres donnés en radiesthésie sont hors norme comparées aux réseaux H voire aux sur-puissants réseaux Uranium. 

Réservez cette manipulation pour des egrégores (miracles) de votre cru ! 

 

shu 6

 

HISTOIRE du DEPLACEMENT PUNARUU / PAPENOO

Questionnant pour la raison de ce déplacement entre ces sites à chacun de leur passage à Tahiti, m'est fait comprendre l'histoire suivante :

 

    Dans l'antiquité le shuttle venait au fond de la Punaruu et n'en bougeait pas. 

    Les tahu'a actionnaient les "installations 16 vortex de production", 

   et pour de grandes cérémonies utilisaient un peu de la Takion de la shuttle.

 

Un nouveau groupe dans la Papenoo devint très influant et se sépara des Punaruu ...

Un combat de grands chefs Tahu'a amena à du chantage envers la maintenance d'activité des installations de production, et un accord fut conclu afin que la vénérée Shuttle arrive d'abord à Punaruu puis migre à Papenoo ! Quelle marque de puissance que d'avoir le Shuttle DESSUS LES TERRES DE SON CLAN ! 

 

    D'autres groupes de secteurs ouest prirent de l'importance, 

    beaucoup d'importance : les Marau les Auae les Hamuta les Mahina ... 

          (ce sont des noms que moi le popa'a (européen) je connais ...)

    Afin d'asseoir leur prestige et pouvoir, ils appliquèrent la méthode des Papenoo, 

    pourquoi se gêner ?

 

De nos jours nous avons donc ce trajet d'omnibus du Shuttle, lui imposant toutes ces manoeuvres fastidieuses de mise en service, arrêt, retour des canalisations pipes, déplacement, redéploiement des pipes, repompage, re-arrêt, re-commencer, ... 


Moorea fait de même, un clan à Pao pao, et un clan à Oponohu, ... 

Les Incas de la presqu'île ne veulent rien savoir, ces jeunes pirates se refusent de communiquer avec les îliens, et puis quoi encore ? : pas d'or, pas de discussion. 

 

J'en cause un mot à Paulo : cela fait 2 siècles que les tahu'a ont été exterminés par les missionnaires européens ... pourquoi donc continuer ces arrêts inutiles ? 

Il le sait très bien, mais "Les consignes sont les consignes" et il ne se permettrait pas de prendre l'initiative de changer des accords internationaux et intergénérationnels faits il n'y a que quelques deux petits siècles.

Paulo tient à son travail, il n'est pas syndiqué, cela n'existe pas encore dans son époque, ce genre de décision politique doit venir de sa haute hiérarchie, des grands décideurs. 

Rien n'a vraiment changé depuis 8 500 ans ...

 

" Admettons que l'on rechange ces escales... et si après les tahu'a reprenaient les rênes de ce pays ?  

Il faudrait alors tout recommencer ? " 

   ...  "Qui dirigera vraiment dans le 2150 que je t'ai montré de mes souvenirs ?"

            ... il n'a pas vraiment tort ... tout est possible à Tahiti ... 

                  . . . . . TAHU'A PRESIDENT !

                 

 Jean Charles SELLIER 

       radiesthésiste

      Tahiti avril 2016