4E99E2D6-7D6B-42E4-A82F-AF9E7777CC56

 

EAU de la PEAU, SALIVE, BOIS et CAILLOUX de lieux , ...
un “code homéopathique” très complexe

— une réflexion personnelle sur des recoupements de ressentis et mesures en radiesthésie —

HOMEOPATHIE
FONCTIONNEMENT RADIESTHESIQUE :

• La dilution homéopathique ne fait QU’INFORMER l’eau par le “code énergétique” de la molécule.
• Le cerveau reconnait ce code comme étant LA molécule dans son entier.
• Il réagit et agit comme si il y avait matériellement la molécule dans son organisme.

————————————————————
MEMOIRE de LIEU
Memoire de l’EAU

Tout lieu de vie : habitat atelier commerce ... a une “mémoire” située dehors à droite de la porte d’entrée ou de l’ouverture utilisée principalement pour entrer ou sortir du lieu (garage, baie vitrée ...) :

• Les juifs y placent la MEZUZA fixée sur le mur. Elle contient un morceau de texte de l’ancien testament biblique.
Ils embrassent leur index et en touchent la mezuza en signe cultuel de dévotion.
• Les églises catholiques ont les BÉNITIERS à droite de la porte d’entrée. Ils contiennent de l’eau (bénie du divin) où la personne entrant y mouille ses doigts et se signe.
• En actions de géobiologie de lieux de vie, je donne ORDRE à la mémoire du lieu de “Faire (entre autres actions de sa part) chuter la vitalité des cellules indésirables des gens et animaux en franchissant l’entrée". Le psychisme de mes clients réitérera cet ordre inconsciemment, tout comme tous les gens en y étant informés par dessin et texte de mon expertise du lieu.

Les mémoires de lieu de vie sont à considérer comme étant toutes interconnectées,
comment ? il est difficile de le comprendre :
J’ai élaboré une théorie de “Bornes RCI”, ressenties sur photo satellite comme le font maintenant les sourciers modernes (forage de géothermie pour maisons individuelles),
qui apporte une réponse cohérente aux questionnements :
http://tahitivortex.canalblog.com/archives/2015/11/08/32900414.html

La théorie et démonstrations de MM Emoto Benveniste Montagnier sur l’eau et ses propriétés énergétiques et mentales,
montrent également que les molécules d’eau peuvent stocker toutes sortes d’INFORMATIONS.

L’eau est partout :
dans le sol, dans l’air (humidité), mais aussi dans la roche le béton : par leur “eau de cristallisation” (une pierre chauffée à blanc évapore son eau et tombe en poudre).
La vapeur d’eau terrestre, certainement amenée par des météorites de glace juste après le Big Bang, va dans le cosmos en portant toutes sortes d’informations.

TRANSMISSION d’infos, de mémoires, par l’EAU :
ainsi en se SERRANT les mains,
se FAIRE une BISE,
PARTAGER l’EAU d’un bain ou piscine même chlorée,
... cela nous ferait échanger des informations inter-psychismes ...

Les druides Celtes (depuis 2000 avant notre ère) s’exposaient au soleil levant les pieds nus dans la rosée de l’herbe. Cela leur permettait de se vider d’énergie “ancienne” certains disent que cela permet “de se dépolariser”, mais ce terme ne veut pas dire grand chose si ce n’est que cela a une action confirmée en rapport avec des transferts d’énergies, d’informations, entre le corps son psychisme et l’eau du sol.

*En COUPURE de feu j’ai pris l’habitude de dire à “l’information de la propagation de nécrose des cellules atteintes par l’inflammation” d’aller dans l’eau du sol ...
... et d’aller se diluer dans l’eau des fleuves et océans !
C’est de la sophrologie basique (hypnose consciente), un ORDRE PSYCHIQUE auquel réagit le psychisme du demandeur de soin :
- ordre d’arrêt de nécrose des cellules voisines à celles brulées détruites,
- lâcher d’endorphines contre la douleur,
- afflux de plaquettes de sang et de globules blancs pour cicatrisation.

*anecdote bien utile : Je dis à mes “élèves” qu’en cas de migraine
(très souvent dues à des afflux de sang trop importants
dans les veines du cerveau, d’après des médecins) :
• au lieu d’attendre les effets d’un produit chimique type aspirine ou paracétamol,
• qu’ils donnent ordre (en COUPURE DE SANG) au psychisme de considérer le CODE de ces produits chimiques efficaces bien connus.
>> en quelques minutes la migraine est effacée,
comme l’aurait fait la prise de médicament !
essayez par vous même pour forger votre LIBRE ARBITRE.

————————————————————
EAU / PEAU / SALIVE / CAILLOUX
... pour ma théorie c’est lié (lol, le calembour est facile !)

Les molécules d’eau de votre salive, de sur votre peau, d’un caillou près de la mémoire d’un lieu, portent en elles toutes les codes d’informations de TOUT vous concernant dans l’instant et dans votre passé.
• Ce sont des informations que lisent (en partie) les gens possédant des capacités de lecture des mémoires de gens animaux ou lieux : les radiesthésistes MEDIUMS. (cette capacité de lecture débute avec un Taux Vibratoire de 80 000 uB).
• Dans mon travail de géobiologue, essentiellement à distance, j’estime que tous les renseignements que je collecte sur un lieu d’étude me sont transmis par cette “énergie-mémoire” stockée dans la “mémoire du lieu” ... (que je respecte) ... dans l’eau de cristallisation de quelque agrégat du sol ...
>> des confrères appellent cela “la mémoire des murs.”
* Un ami sourcier m’a dit voir les chiffres de débits température PH ...
des veines d’eau étudiées pour forage.
————————————————————————

ma théorie appliquée amusante :
BISOUS BISOUS ... les indics !

Lors d’un baiser sur les lèvres,
• il y a échange de salives,
• échange des “pulsions et sentiments amoureux”
contenus dans l’eau de ces salives (indication des taux de testostérone, ...)

> > essayez par vous même ... pour forger votre LIBRE ARBITRE.
on dira ça comme ça ... lol.

Le baise-main à une dame “courtisée” sera d’autant plus efficace
quand effectué après un ORDRE donné à soi-même d’amplifier son taux de testostérone !
Vous porterez vos lèvres, ou non, au doigts de la dame selon son degré de charisme et rayonnement de sa libido (tout se mesure).

Encore une fois testez toute théorie sur vous même pour forger votre libre arbitre.
C’est instructif la radiesthésie !

Quand vous serrez la main de quelqu’un,
il y a échange d’informations par les molécules d’eau entre vous et le la salué, inutile de lui demander comment va sa santé car vous en êtres informés,
la même gestuelle informative est faite en caressant un animal ...
En ASIE, on ne touche ni les enfants ni les gens ...

FLAIR des chiens :
Il y a le parfum, l’odeur, bien sur, mais aussi programmation de la recherche d’empreinte énergétique.
En faisant renifler un vêtement sur lequel il y a le "code énergétique, vibratoire, énergétique, ...” de la personne ... ou celui de l’objet (stupéfiants, explosif), recherchés, est ainsi connue du mental du chien .
Quand je fais une recherche de gens ou animaux perdus sur carte ou photo satellite, je fais ma “convention de recherche”, je PROGRAMME mon psychisme à avoir plein d’informations (par toutes sortes de cheminements et théories de stockage d’informations concernant la personne ou l’animal, et certainement par lecture de mémoires (récentes) de lieux).
Ma main localise abscisse et latitude sur une zone , que je zoome et affine un peu .
Pareil pour des clefs, passeports, où là je lis directement dans votre inconscient qui me refait le film souvenir de ces clés ou passeport, mis dans une poche ou étagères très hautes en cache.
TOUT est lisible pour un medium de très haut Taux-Vibratoire personnel.
lien Recherche sur carte :
http://tahitigeobio.canalblog.com/archives/2013/03/31/26793663.html

Stop ou Encore ?
et je continue ... intrépide du clavier que je suis,
et encore des animaux :
je suis toujours bluffé par la très bonne acceptation réception des animaux à mes ORDRES psychiques lancés, avec certainement le psychisme de leurs éleveurs, “maîtres”, en “canal” (pour dire “à la mode”) :

ANIMAUX les excellents radiesthésistes :
Comme je le dis souvent, un cheval longera un ruisseau et son mur de piezo-électricité, mais arrivé à un pont il hésitera à franchir ce rayonnement pathogène.
Les animaux connaissent et doivent surement se visualiser tous ces flux d’énergie dans lesquels nous vivons.
Par exemple les pigeons-voyageurs se dirigeant en évitant les zones de radars et autres émetteurs wifi micro-ondes si pathogènes.

TREMBLEMENT DE TERRE & ENERGIES
la plus petite trame est celle du métal nickel dite Hartmann : 2,50m x 2,00m x 18cm d’épaisseur, verticale lévogyre bénéfique, elle passe de 18 cm à une épaisseur de 1,20m au paroxisme d’un tremblement de terre par frottement des plaques tectoniques énergisant les trames de réseaux de métaux.
Il n’y a alors plus de place neutre en flux d’énergie, les animaux paniquent et fuient la côte, qui rayonne de la piezo-électricité en sur-abondance par ces frottements faits dans son EAU.

CONSEIL DE YOGI
un grand yogi hindou, dont le nom m’est oublié, conseillait de cracher sa salive du réveil car elle contiendrait toutes sortes de toxines et énergies-mémoires évacués par l’organisme dans son eau.
Dans le même ordre d’idée, le pipi matinal ne contiendrait pas que des déchets chimiques filtrés par les reins, mais aussi toutes sortes d’éliminations d’énergies-mémoires indésirables ...

————————————————————
PIECES ANNEXES :

Eau informée X3 hautement énergisée (gratuit)
de l’egregore ordonné et utile.
http://tahitigeobio.canalblog.com/archives/2016/02/01/33306374.html

Cette analyse pragmatique en géobiologie de Lourdes :
http://tahitigeobio.canalblog.com/archives/2013/10/12/28201938.html

Exposé “scientifique” en homéopathie :
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Homéopathie
(extraits):
.../...
Dans son ouvrage La Vraie Nature de l'homéopathie[51],
Thomas Sandoz considère à ce titre que (dixit) :
>> l'homéopathie n'est pas une médecine mais un « procédé de réassurance » et un « rituel profane de conjuration ». <<

(ndlr : et qu’il a raison ! c’est une énergie-mémoire ordonnant aux fonctions du corps. )

En France, l'autorisation de mise sur le marché est obligatoire pour les produits homéopathiques utilisant des souches homéopathiques à faible dilution, les produits utilisant uniquement des souches à forte dilution, sans indications thérapeutiques ni posologie, nécessitent seulement un enregistrement auprès de l'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé)[65]. Si le fournisseur du produit homéopathique doit garantir son innocuité, la preuve de son efficacité thérapeutique n'est en revanche pas requise[66] contrairement aux médicaments classiques.
.../...
Les principes de l'homéopathie entrent en contradiction avec les connaissances scientifiques modernes, sur le plan de la physique, de la chimie, de la physiologie ou de la biologie :
▪ La dilution telle qu'elle est généralement pratiquée aboutit statistiquement à une absence de molécule active dans la préparation absorbée par le patient et donc à l'impossibilité d'une réaction chimique ;
▪ Comment deux remèdes homéopathiques qui sont chimiquement indiscernables l'un de l'autre peuvent-ils avoir des effets différents[56] ?
▪ Pour les médications conventionnelles, si la concentration de la solution est réduite, l'effet thérapeutique tend vers zéro. Pourquoi les composés homéopathiques se comporteraient-ils différemment[56] ;
▪ Tous les échantillons d'eau présentent des traces d'impuretés (naturelles et artificielles). Si les médications homéopathiques diluées à des concentrations infinitésimales ont des effets si importants, pourquoi les autres échantillons d'eau n'ont-ils pas d'effets similaires[56];
▪ De même des impuretés et contamination sont apportées par les excipients solides (sucre, lactose, xylitol) et par les équipements utilisés pour leur préparation et leur stockage (contenants de fabrication, machines de production et d'emballage, emballage final) ;
▪ La dynamisation en tant qu'opération mécanique n'aurait pas de conséquences en termes d'activité biochimique, à part l'aération et l'homogénéisation du mélange ;
▪ Il n'existe pas d'étude peer-reviewed permettant de valider ou d'invalider le principe de similitude, celui-ci contredisant par ailleurs l'étiologie médicale des agents pathogènes issue des travaux de Robert Koch et Louis Pasteur dans la seconde moitié du xixe siècle ;
▪ Pourquoi la loi de similitude s'applique-t-elle aux ingrédients homéopathiques alors qu'elle n'a jamais été observée pour toute autre substance utilisée en médecine conventionnelle[56] ?
▪ Concernant les principes de similitude, on peut observer les mêmes processus réactionnels et les mêmes symptômes pour des pathologies différentes (par exemple, le streptocoque et l'exposition à doses toxiques au mercure). Comment peut bien apparaître, alors, l'analogie[57] ?
.../...
Principe de similitude
L'homéopathie s'est fondée sur le principe de similitude. Ce principe dispose qu'une personne atteinte d'une affection peut être traitée au moyen d'une substance produisant chez une personne en bonne santé des symptômes semblables à ceux de l'affection considérée.
Dans la pratique, les substances choisies peuvent être en fait, de l'une à l'autre, celle qui occasionne le symptôme ou encore celle qui le soigne, comme Hippocrate l'avait observé[75].
L'homéopathie repose sur le principe de similitude formalisé par Hahnemann à la suite de l'observation suivante : la quinine extraite de l'écorce du quinquina provoque, à forte dose, une intoxication accompagnée de fièvre, comparable aux fièvres que l'absorption de quinquina aide à soigner.

Hahnemann inféra de cette observation qu'il existait un lien de causalité entre la fièvre due à l'intoxication et le mécanisme de défense contre la fièvre activé par l'absorption de quinine à des doses thérapeutiques.

Il entreprit ensuite de vérifier l'universalité de ce principe en testant sur lui-même les substances (belladone, jusquiame, anhydride arsénieux, soufre…) dont on connaissait les propriétés curatives à son époque. Il proposa alors une généralisation de ce principe à l'ensemble de la thérapeutique : il est possible de connaître le tableau clinique d'une maladie que soigne une substance en observant le tableau clinique complet qu'elle déclenche à divers dosages chez l'individu sain.

Hahnemann et d’autres auteurs rapprochent ce « principe de similitude » de celui des « semblables » énoncé par Hippocrate : « La maladie est produite par les semblables ; et par les semblables que l'on fait prendre, le patient revient de la maladie à la santé.
Ainsi ce qui produit la strangurie qui n’est pas, enlève la strangurie qui est ; la toux, comme la strangurie, est causée et enlevée par les mêmes choses. »[76]

Les connaissances médicales modernes ont cependant montré l'invalidité de ce principe simpliste : tout au plus, on sait désormais que n'importe quelle substance peut être toxique puis mortelle à haute dose, et parfaitement indifférent à un dosage suffisamment faible (même les plus puissants poisons). Ce principe est connu depuis la Renaissance : le médecin suisse Paracelse établissait déjà au xve siècle que « Rien n'est poison, tout est poison : seule la dose fait le poison. »[77]
.../...

—————————————————————

MM MONTAGNIER BENVENISTE
LA MEMOIRE DE L’EAU

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Mémoire_de_l%27eau
——————————————————————

    Jean-Charles SELLIER
géobiologue radiesthologue
Tahiti                        mai 2018

blogs informatifs :
http://tahitigeobio.canalblog.com
http://tahitivortex.canalblog.com
adresse mail, et demande de coupure de feu / sang / douleur (gratuit) :
moo-rea@mail.pf